Tel Achziv

Mission franco-israélienne de Tel Achziv

Philippe Abrahami (Université de Lille, UMR 8164-HALMA), Michaël Jasmin (UMR 8167 Orient et Méditerranée), Yfat Thareani (The Nelson Glueck School of Biblical Archaeology)

Plan général du site indiquant les secteurs fouillés par la Mission et les dates des différentes campagnes
© Viatcheslav Pirsky (Mission franco-israélienne de Tel Achziv).

Tel Achziv est situé en Israël à 14 km au nord de Saint-Jean d'Acre et à 25 km au sud de la ville libanaise de Tyr. Le site, d’une superficie d’environ 7 hectares, a connu une longue occupation depuis le Bronze Moyen au début du IIe millénaire avant notre ère jusqu'à la période croisée, puis contemporaine. Tel Achziv est l'un des derniers sites phéniciens importants en Israël qui n'avait pas fait l'objet d'investigations archéologiques poussées, les explorations antérieures s’étant surtout concentrées sur les nécropoles implantées aux alentours. Des découvertes importantes faites au cours des six campagnes menées par la Mission viennent compléter de manière significative notre connaissance du site.

Sur les pentes nord du tel, dans le secteur N, un grand bâtiment du Bronze Moyen IIb (ca XVIIIe s. av. J.-C.) a été mis au jour apportant un élément nouveau concernant l’urbanisation de la ville durant cette période, connue jusqu’à présent essentiellement par son système de défense. La campagne de 2017 a mis en évidence les traces archéologiques d’une première occupation en contexte domestique, préalable à la construction de ce grand bâtiment, bien datée par la stratigraphie et par le matériel céramique au Bronze Moyen I / Bronze Moyen IIA, vers le XIXe siècle avant notre ère. Notre connaissance de l’occupation phénicienne du site à l’âge du Fer IIa-b (Xe - VIIIe s. av. J.-C.) s’est également vue complétée par la découverte, dans le secteur F, d’une tombe intacte avec trois individus et son très riche mobilier funéraire. De cette période, dans le secteur C, une autre structure, caractérisée par des éléments d’architecture (base de murs, escalier, seuil, bassin plâtré), pourrait être un lieu cultuel, de même qu’un dépôt intentionnel comportant un assemblage à usage cultuel et un moule à masque.

Pour en savoir plus

  • Michaël Jasmin, Yfat Thareani, Philippe Abrahami, « A rare Discovery at Tel Achziv : A Phoenician Clay Mask Mold from the Ninth Century BCE », Near-East Archaeology 79.4, 2016, p. 276-279.
  • Le blog de la mission : telachziv.wordpress.com
  • The Nelson Glueck School of Biblical Archaeology : ngsba.org/excavations/tel-achziv
Orthophotographie du chantier C (2017)
© Viatcheslav Pirsky (Mission franco-israélienne de Tel Achziv).
Le moule à masque
© Vladimir Naikhin (Israel Museum à Jérusalem).