Fouvent-le-Bas (70)

Paléolithique de la Haute-Saône – La grotte Cuvier 2 à Fouvent-le-Bas (Haute-Saône, France)

Agnès Lamotte (Université de Lille, UMR 8164-HALMA)

Localisation du gisement de Fouvent-le-Bas (Haute-Saône, France).
© réalisation Pierre-Gil Salvador (d’après la BDD géoCarthage)

En région Bourgogne/Franche-Comté, en limite des départements de la Haute-Marne et de la Haute-Saône, et dans le quadrilatère Vesoul-Bourbonne-les-Bains-Langres-Gray se localise le village de Fouvent-le-Bas. Le site est mondialement connu, car c’est sur le matériel osseux issu des deux grottes Cuvier 1 et Cuvier 2 que le baron Georges Cuvier s’est adossé pour bâtir la reconnaissance du Mammouth laineux en 1812, de l’hyène fossile en 1825 et que la première mention du glouton en France est faite par Gervais en 1987. À cet endroit, depuis plusieurs siècles, des liens serrés s’entretiennent entre la spéléologie et la Préhistoire.

En 2021, nous décidons de nous focaliser sur les données archéologiques et paléontologiques des grottes régionales et nous rouvrons un diverticule de la grotte Cuvier 2 afin d’exhumer une défense de mammouth, la faune glaciaire de type toundra-steppique et de procéder à des datations. Riches de résultats prometteurs, nous menons une fouille programmée 2022-2024 qui est un chantier-école de l’Université de Lille.

Dans cette grotte constituée de 5 niveaux majeurs, deux occupations humaines (Néandertal / Moustérien) et l’Homme anatomiquement moderne (Gravettien) sont attestées, auxquelles s’ajoutent celles des carnivores dont l’hyène est surtout la représentante la plus abondante. La grotte a été décrite comme un repaire et une nurserie par les archéozoologues. L’étude à différents niveaux d’analyses doit approcher la part des données taphonomiques induite par le séjour d’hyènes (polis de régurgitation, os percés par les crocs, os griffés, os mâchonnés sur les épiphyses dont le reliquat est le cylindre osseux) et de ceux des hominidés (traces rectilignes de coup de silex).

Partenaires

  • DRAC Bourgogne Franche-Comté
  • Département de la Haute-Saône
  • Région Bourgogne/Franche-Comté
  • ULR 447-TVES (Univ. Lille)
  • Centrale Lille Polytech
  • EA 1132-HISCANT-MA (Université de Lorraine)
  • UMR 7044-ARCHIMEDE (CNRS, Université de Strasbourg, Université de Haute Alsace, MC)
  • Université Aix-Marseille (UMR 7269, LAMPEA)
  • Université de Budapest (Elte, Hongrie)
  • Université Paris-Nanterre (UMR 7055, Pré Tech)
  • spéléo-club de Vesoul (SCV)
  • spéléo-club d’Avalon (Belgique)
  • Muséum d’Histoire naturelle de Bruxelles (Belgique).

Pour en savoir plus

  • Lamotte, A., Salvador, P.-G., Morin, D., Fourvel, J.-B, Louguet, S., Sevêque, N., Le Mène, F., Atton, A., Morin-Hamon, H., Bur, N. 2022 (accepté, sous-presse) – La grotte Cuvier 2 à Fouvent-le-Bas (Haute-Saône, France) : karstologie et archéologie, in : Le Karst franc-comtois, n°3, 95-105.
  •  Lamotte, A. et Jaccottey, L. 2022 (accepté sous-presse) – Le Paléolithique moyen dans le Nord-Jura et en Haute-Saône (Bourgogne-Franche-Comté), p. 65-75. Actes du PCR « Le Paléolithique en Bourgogne », H. Floss (dir.).
  •  Lamootte A. (dir) 2018– Préhistoire de Fouvent-le-Bas : Néandertal et Cro-Magnon en Haute-Saône, Vesoul, édition Préhist’Sites, Catalogue de l’exposition, 80 p.

 

Fouvent-le-Bas, Cuvier 2, vue du corridor principal de 12 m de long et vue (au fond) du diverticule axial repris en 2021, qui fera l’objet d’une campagne programmée triénnale.
© J. Detrey
Évaluation de 2021, le diverticule axial et son remplissage (grand potentiel) – la défense de mammouth adulte est visible au fond à gauche.
© A. Lamotte