Durrës – Épidamne-Dyrrhachion

Durrës : L’Artémision d’Epidamne-Dyrrhachion

Arthur Muller (émérite, Université de Lille, UMR 8164-HALMA & IUF) et Belisa Muka (Academy for Albanian Studies, Institute of Archaeology)

La fouille de 1970-1971 : fouille du carré VI, le 13/12/1970
© Agim Kavaja.

Sur une colline de Durrës, la colonie grecque d’Épidamne-Dyrrhachion, dix-huit mois de fouille réalisés en 1970–1971 ont mis au jour un exceptionnel dépôt votif daté de l’époque archaïque à l’époque hellénistique : environ 1,8 tonne de fragments de terres cuites figurées (l’une des plus grosses trouvailles dans le monde méditerranéen), près de 4 tonnes de vases, 634 monnaies, ainsi que des fragments de sculptures et des objets en bronze. Malgré son intérêt, le sanctuaire alors identifié comme celui d’Aphrodite est resté inédit, tombant dans l’oubli.

En 2003, une équipe franco-albanaise a été constituée pour étudier les terres cuites, dont une immense majorité de protomés. Elle a très tôt été élargie à d’autres spécialistes avec l’ambition d’appréhender comme un tout l’ensemble des trouvailles. Les travaux ont atteint plusieurs résultats importants, à côté de la restauration du mobilier et de l’organisation du stockage dans les réserves du musée de Durrës : – la caractérisation des pratiques votives et rituelles dans le sanctuaire ; – la caractérisation des artisanats céramiques d’Épidamne-Dyrrhachion (vases, figurines) au sein des réseaux d’échanges et d’influences de l’Adriatique ; – surtout la nouvelle identification du sanctuaire comme Artémision, fondée sur le répertoire des terres cuites, les inscriptions votives et des données textuelles : c’est une information majeure pour la topographie de la ville antique.

Les travaux en cours finalisent la publication monographique du sanctuaire.

Équipe

Shpresa Gjonjecaj (IAT), Eduard Shehi (IAT), Fatos Tartari (IAT), Marion Dufeu-Muller (UMR 8164-HALMA), Stéphanie Huysecom-Haxhi (UMR 7041-ARSCAN), Anne Tichit (UMR 8164-HALMA)

Partenaires

Pour en savoir plus

  • A. Muller, F. Tartari, « L’Artémision de Dyrrhachion : identification, offrandes, topographie », Comptes rendus de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres 2006/1, p. 67-92.
  • A. Muller (dir.), Artémis à Epidamne-Dyrrhachion. Guides de Durrës 1, Tirana, 2009, 28 p., 107 fig. (versions en langues albanaise et anglaise publiées en 2010).
  • M. Dufeu-Muller, S. Huysecom-Haxhi, A. Muller (éd.), « Artémis à Épidamne-Dyrrhachion. Une mise en perspective », Bulletin de Correspondance hellénique 134, 2010 p. 383-489.
  • B. Muka, A. Muller, avec la collaboration de M. Dufeu-Muller, S. Gjonjecaj, S. Huysecom-Haxhi, E. Shehi, F. Tartari, A. Tichit, « Artemisioni i Epidamne-Dyrrahut: pesëdhjetë vjet kërkime 1970-2020 [L’Artémision d’Épidamne-Dyrrhachion : 50 ans de recherches 1970-2020] », Iliria 43 (2020) [2022], p. 217-252.
Choix de protomés-bustes
© Gilbert Naessens, UMR 8164-HALMA.
Vases : les formes majoritaires
© Gilbert Naessens, UMR 8164-HALMA.
Artémis en terre cuite
© Gilbert Naessens, UMR 8164-HALMA.