Conférence "Les épigrammes enchâssées dans le corpus callimachéen"

Conférence
29 mars 2022 16:00 - 18:00
UNIVERSITÉ DE LILLE, SALLE SÉMINAIRE E1.51 (BÂTIMENT E), CAMPUS DU PONT-DE-BOIS, VILLENEUVE D’ASCQ

Conférence du Professeur Peter Bing (Université de Toronto).

Dans le cadre du séminaire «Contacts et transferts culturels» (programme d’Alexandrie à Rome).

Responsable/organisatrice : Florence Klein

Contact et information : florence.klein[chez]univ-lille[point]fr

Peter Bing, "Les épigrammes enchâssées dans le corpus callimachéen"

Au cours de son histoire, l’épigramme se répandait au-delà de son contexte originel sur des monuments ou des artefacts jusqu’au territoire livresque du papyrus. Cette expansion vers un terrain littéraire entraîna de nouvelles possibilités esthétiques: dans un recueil d'épigrammes, l’absence d’un contexte matériel peut inviter l’audience à se pencher sur le texte, incitant ceux qui lisent le poème à remplir de manière imaginative ce qui n'est plus réellement présent. D’un autre côté, les épigrammes furent également insérées dans des récits complexes. Dans ceux-ci, leur sens peut en effet être teinté par le contexte narratif. Néanmoins, je veux suggérer à travers des exemples tirés de Callimaque - poète exemplaire du IIIe siècle avant J.C. - qu' une telle épigramme enchâssée dans une narration peut se présenter comme le produit d’un auteur différent, elle peut « s’exprimer » avec une voix différente, même en contradiction avec le contexte dans lequel elle est incluse.


Tweeter Facebook